Claudia de Saint Amant

 
Claudia de Saint Amant

Claudia de Saint Amant

 

              Qui suis-je ? 

                                                                                 

                                                                                 

                                                                                                              Claudia de Saint Amant,

                                                                                                               

                                                                                                                       souvent disponible pour mes nombreux                                                                                                                        amants lors de soirées ou rencontres                                                                     très privées                   J'aime le sexe et tous les sexe, donner et                                                                                                                                                  prendre du plaisir et ma devises

 

 

Oui une réelle salope qui aime le sexe çà ouiiii !

 

- Mais plus sérieusement pour une fois.

 

  • - Homme de jour, pour toi je me métamorphose en femme de nuit ou d'un moment....    Pour quelques heures ou plus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 - Transgenre depuis de nombreuses années,  Cinquante cinq printemps, grande (178cm 79 kg) blonde,   cheveux courts ou mi-longs, épilée intégrale, seins féminins, hormonée  NOP, maquillée. Souvent vêtue BCBG sexy (Bas, string, mini jupe, ou  robe courte ou longue, manteau de fourrure, chaussures à talons haut  ou corset victorien à porte jaretelles et seins nus dont tu peux titiller les tétons à souhait , j'adore. etc..) Sans Tabous, très libérée, je me déplace sur des lieux de rencontres, ou soirées privées que je privilégie. à toi de m'y rejoindre. Je prend jamais de rendez-vous, lors de mes sorties tu sais toujours ou me trouver en consultant la page d'accueil de ce blog.

 

Claudia bien et longuement baisée au réveil par un ami,

suite à une soirée  privée chez Pénélope  

 

   Mes Premières années de sodomisée.

Me faire sodomiser, de ma part, c’estait un don exclusif, un don auquel, aucun autre partenaire ne devait avoir droit, mais j'aimais trop ça pour me contenter d'un seul homme. Je faisait preuve de confiance; tant physique (l’indélicatesse peut rendre l’acte très douloureux), que psychologique (car j'offrais à mon partenaire le spectacle de ma « déchéance » en prenant par là, un plaisir « hors nature »).

 

  Me laisser sodomiser, c’était offrir un plaisir particulier. En cédant cette « faveur », je renonçais à ce qui,  est le rempart « privé » de mon corps.

 

La sodomie.

Outre ces aspects psychologiques, la sodomie est aussi un vrai plaisir physique. Par l’émouvante approche de baisers et de caresses très intimes. Par le contact d’un vit qui s’avère souvent trop gros au regard d’une corolle serrée. Par la sensation de pénétration qui est  intensément ressentie et par l’impression d’être élargie, forcée envahie, comblée puis fécondée.

 

 

$006.gif

J’aime sentir l’approche, d’abord timide, puis de plus en plus hardie du partenaire qui désire me sodomiser. Prudemment, ses doigts me pressent la rose. Puis insidieusement, ils glissent vers l’intimité de mon anneau de chairs serrées. J’aime sentir  des doigts encore hésitants qui me pénètrent pour m’élargir. Alors je m’écarte, je m’ouvre, je m’offre. Malgré ma crainte, je l’invite à poursuivre, à me prendre. Au contact du sexe tendu, je surmonte mon inquiétude pour me laisser faire. Je m’efforce de lui ouvrir ma corolle pour l’accueillir. A chaque fois, aux premières poussées de la pénétration, il me semble qu’il ne parviendra pas à entrer. Je sens son vit, dur et ferme qui s’efforce de passer. Parfois, s'il à un gros vit je souffre un peu lorsqu’il frôle cette inquiétante limite entre douleur et plaisir. Mais dès que le gland gonflé a franchi mon anneau distendu, je me referme, je me resserre. Mon désir est alors de le sentir s’enfoncer plus loin, de me laisser envahir jusqu’au plus profond de mon ventre ainsi comblée. J’apprécie la lenteur des premiers mouvements, la force qui ne parvient plus à se contenir, la course vers l’inexorable jouissance. J’aime le sentir enfler en moi, gonfler encore… gonfler à me déchirer. J’aime ces quelques palpitations qui précèdent la jouissance. J’aime ce déversement chaud, humide, enfin. Puis c’est l’apaisement, le calme, la tendresse, le bien-être de mon ventre empli de celui qui, satisfait, doucement se rétracte. Son dard se retire, je resserre mon fourreau anal, afin de garder en moi le plus longtemps possible, toute la quantité de sa semence qu'il à pris plaisir à déverser en moi. Fécondée, je me détend, je me laisse aller à songer aux plaisirs que je viens de partager. Je n'ose plus bouger, j'attend à nouveau de me faire prendre par un autre partenaire. Je suis la soumise à celui qui de nouveau saura me donner encore et encore du plaisir, non pas par de longues pénétrations, mais par le fait de jouillir, enfin de décharger en moi sa semance bien chaude. C'est avant tout et par dessus tout ce que j'aime.

 

 

$7a2h21txo69co1_500.gif

Maintenant, expérimentée, de plus en plus ouverte à biens des plaisirs, j'aime tellement ça, qu'il ne m'est pas possible de réserver cette faveur à un seul homme ! Pour assouvir mes sens, lors de mes sorties nocturnes à jouer la pute, ce sont souvent 15 à 20 hommes qui honorent mon chaud fourreau anal en l'inondant un à un de leur semence.

 

Sauf si vous êtes rapides ne me demandez pas uniquement une fellation. Si parfois j'aime bien déguster la semence d'un vit qui gicle au fond de ma gorge, l'éjaculation doit venir rapidement.

 

 

$7a2hSheena-Ryder-double-penetrated-in-a-gangbang.gif

Pour les Hommes:

Je vous invite a me rejoindre lors de mes sorties plans cul  dans différentes villes principalement du 51 - 75. libre très souvent le Jeudi, vendredi, parfois le Dimanche,  uniquement pour la nuit, très rarement en après-midi.. Vous pourrez aussi me retrouver à une partouze Transgenre ou mixte privée, sur Paris ou autre, chez des ami(e)s qui reçoivent hors clubs libertins. 

 

Mes règles:

Respect de chacun, convivialité, simplicité, prendre du plaisir et en donner, et particulièrement opposée à toute forme de vénalité.

 

- PS:  Je ne me déplace pas en raison de trop nombreux rendez-vous foireux. (Hé oui messieurs vous n'êtes pas tous très fiables). Avec moi c'est gratuit donc prenez la peine de me rejoindre sur mes lieux de sorties programmés sur ce blog.

 

Bon tu viens ou tu viens pas !!! 

 Voir l'article Claudia joue la "pute"

Et pour être sur de me trouver 06 68 51 23 97

 

CLD6.jpg

 

 Photo Claudia  parking Léo Lagrange à Reims

 



15/10/2012

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 612 autres membres